Pat Patfoort
nederlands français english deutsch español italiano русский في العربيّة  
  auteur, conférencière, formatrice et médiatrice dans le domaine de la transformation des conflits et la gestion nonviolente des conflits, à base d’un cadre théorique original (le cadre MmE)  
                   
PAGE D'ACCEUIL                  
   
 


Groupes avec lesquels Pat Patfoort a animé des séminaires
:

 

-   des enseignants (par exemple à l’occasion de journées pédagogiques) dans l’enseignement traditionnel, l’enseignement pour enfants handicapés sociaux, physiques ou mentaux, l’enseignement alternatif (écoles Freinet, Montessori, Steiner) ;

-   des directions d’école (à l’occasion de journées d’étude) ;

-   des élèves du cycle élémentaire et secondaire (dans le cadre de projets scolaires), des groupes de jeunes, des mouvements de jeunesse ;

-   des parents (dans des comités de parents, des crèches, des sections locales de la ligue des familles ou de l’association des femmes rurales ou d’entreprise, avec des parents d’enfants hyperkinétiques, des groupes de familles d’accueil ou de parents adoptifs, etc) ;

-   des aides familiales et pour personnes âgées, des assistants sociaux ;

-   le personnel hospitalier, de maisons de repos (entre autres avec des personnes séniles), d’institutions pour handicapés sociaux ou mentaux, de centres d’immigration ;

-   des formateurs et formatrices ;

-   des étudiants et des enseignants universitaires, comme dans les universités de Leuven, Bruxelles et Gent (Belgique), les universités techniques de Eindhoven et Zwolle (Pays-Bas), diverses universités en Italie (Firenze, Pisa, Bologna, Cagliari, etc), différentes universités aux Etats-Unis (l’université du Colorado à Denver, à Boulder, à Colorado Springs; l’université George Mason à Washington ; l’université de Berkeley et l’université de San Francisco en Californie) ;

-   des étudiants d’écoles supérieures et d’écoles normales, des futurs éducateurs ;

-   des étudiants dans des Universités de Paix, comme l’Université de Paix de Namur (Belgique), European Peace University (Schlaining, Autriche), Peace University of San Jose (Costa Rica), International University of Peoples’Institutions for Peace (IUPIP) (Rovereto, Italie) ;

-   des organisations pour la paix, comme War Resisters International (WRI), Fellowship of Reconciliation (FOR), Rocky Mountain Peace Center (à Boulder, Colorado, Etats-Unis), Resource Center for Nonviolence (à Santa Cruz, Californie, Etats-Unis), International Peace Service (à Moscou, Russie) ;

-   des objecteurs de conscience en service civil ;

-   des groupes d’actions, d’écologistes, du tiers-monde, religieux, culturels, de politiciens locaux ;

-   des groupes de femmes (comme les Femmes Prévoyantes Socialistes), des groupes d’homosexuel(le)s, des groupes de personnes divorcées ;

-   des associations de médecins, des associations d’ingénieurs, des exploitants dans l’horéca (par exemple des patrons de café) ;

-   des syndicats ;

-   des départements de police, des magistrats, des assistants sociaux dans le système pénitentiaire ;

-   des drogués en cure de désintoxication, de jeunes délinquants, des détenus (en particulier de longue durée, par exemple pour avoir tué ou violé) ;

-   des groupes de rebelles (en Afrique Occidentale) ;

-   des séminaires internationaux, par exemple avec des jeunes venant de régions conflictuelles comme l’Irlande du Nord, l’Afrique du Sud, l’ex-Yougoslavie, l’ex-Union Soviétique, ou divers pays africains ;

-   les Brigades Internationales de Paix (PBI), les Equipes de Travailleurs pour la Paix (Peace Workers Teams, qui travaillent dans des régions conflictuelles), des organisations non gouvernementales s’occupant de l’aide au développement.

 

 

Présentation  
   
Livres  
   
Articles  
   
Groupes  
   
Modèles et schémas